Actualités autour du vol de vélo

Un vélib volé retrouvé à Mayotte

Quelques faits divers repérés dans la presse en ce mois de décembre.

Un vélib retrouvé à Mayotte

Un vélib parisien a été retrouvé dernièrement par les gendarmes de Koungou (Mayotte). Que pouvait bien faire ce vélo à plus de 8000 km de son point de départ ? D’après la gendarmerie le « propriétaire a fourni les documents attestant de la provenance du vélo et de son achat »…

On peut quand même se demander d’où provenait la facture puisque Decaux n’a pas vendu les vélo utilisés à Paris avant que l’entreprise perde le marché de renouvellement. Ils ont été soit recyclés soit réutilisés dans d’autres villes.

La gendarmerie n’a pas du pousser bien loin ses investigations : Si le fait pour un voleur d’imprimer une facture permet de justifier le vol où va-t-on ? Il y a chaque année plusieurs milliers de vélibs qui sont volés à Paris. La plupart sont retrouvés rapidement plus ou moins endommagés (Ce que la Police appelle je crois des vols opportunistes, juste pour se déplacer). Une partie est retrouvée quand on vide un canal, à Marseille on en retrouve régulièrement au fond du port…

Mais assurément une partie des vélos volés est « exportée » : on en a déjà retrouvé de la même façon au Mali !

Faire réparer un vélo dans le magasin où on l’a volé, il faut oser !

C’est à Perpignan que ça se passe, et il y a un an. L’affaire vient seulement d’être jugée.

En décembre 2017, lors d’un cambriolage il vole un vélo électrique dans une boutique. Mais quelques jours après, pas bien malin il retourne au magasin pour un souci technique. Le vendeur reconnait le modèle et lui demande de revenir avec. Le voleur se contentera d’envoyer une photo. Mais malgré cette précaution le voleur sera finalement interpellé, la Police ayant récupéré son ADN sur la photo.

Récidiviste il a été condamné à 8 mois ferme.

Rappelons qu’il existe des précautions indispensable pour éviter le vol de vélo parmi lesquelles le marquage bicycode.

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*