Quelques photos d’antivol vélo mal ou pas attachés

Antivol en U mal attaché
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (3 note moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Un court article sur l’intérêt de bien attacher son vélo. En général un antivol vélo pas sérieux ou mal attaché. Il est illustré par des photos que j’ai prises cet été et pas eu le temps de publier avant. Elles ont été prises en quelques jours juste en circulant en ville, et toujours dans des lieux de passage assez fréquentés.

Comment (ne pas) utiliser un antivol vélo en U

… ou pas : C’est bien d’avoir un bon antivol vélo, encore faut-il l’utiliser ! Le vélo n’est attaché que par une chaîne (peut-être solide ?), la roue avant ne l’est pas.
Et surtout, l’antivol en U est juste accroché au guidon. Il est probablement là pour son effet dissuasif… En plus, il est sans doute possible de le voler en coupant les câbles de freins. L’antivol en U n’a pas été utilisé, sûrement parce que le poteau était trop épais pour cela.

À croire que certains cyclistes veulent se faire voler leur deux roues !

Un vélo mal attaché avec une chaîne

Celui-là était attaché uniquement au poteau par le cadre et la roue arrière. La chaîne a dû sembler trop solide au voleur ou il n’avait pas le temps. Il s’est donc contenté de voler rapidement la roue avant et la selle. Il est important d’attacher votre vélo en n’oubliant pas la roue avant.

Antivol vélo en U, mais mal attaché

Ici, on a deux vélos, tous deux mal attachés. Dans les deux cas, l’antivol en U ne bloque que le cadre. Il est ainsi facile pour les voleurs de se servir en accessoires : La roue avant, la roue arrière peut-être attachée par une attache rapide et la selle.

En regardant bien on voit que sur le premier même les manivelles du pédalier ont été volées. Les voleurs devaient être équipés d’une clé pour arriver à les enlever. Ils auraient d’ailleurs pu voler le vélo entier, on voit qu’il est attaché à un simple grillage ! Pas besoin d’une scie à métaux ou d’un coupe-boulons, une simple pince aurait suffi.

Pour le second, son propriétaire utilise sans doute un bon antivol vélo pour protéger sa monture, mais mal attaché au mobilier urbain : seul le cadre est protégé, la roue avant a été volée, il reste la roue arrière…

Encore un cycliste qui va se plaindre du vol de vélo ! 🙂

Un vélo vandalisé

Celui-là était également mal attaché : La roue avant non attachée a été volée, la selle également. Encore une fois, il faut éviter d’utiliser des attaches rapides pour les roues.

Mais on voit aussi que la roue arrière a été tordue. Sans doute que les voleurs, frustrés de ne pouvoir prendre le vélo entier (cadenas trop solide ?), ont choisi de le vandaliser en pliant la roue…

Quelques conseils pour sécuriser un vélo contre les vols

J’ai déjà pu donner des conseils à ce sujet dans les articles suivants : comment attacher son vélo, Comment choisir un antivol en U, et comment marquer le cadre du vélo avec bicycode.

Dans tous les cas, stationner son vélo sur la voie publique est risqué. Les parkings vélo sont rares, on n’est pas à Amsterdam où les places de stationnement pour vélo sont nombreuses. Attachez toujours le vélo à un point fixe. Faites en sorte d’attacher le cadre avec la roue avant, la plus facile à voler. Ne laissez pas votre vélo dormir toute la nuit dehors, même dans un lieu de passage bien éclairé. Ces conseils sont particulièrement importants pour les propriétaires de vélos électriques qui sont des cibles de choix pour les voleurs. Le vol de votre vélo à assistance électrique vous coutera assez cher plus deux heures au commissariat pour déclarer le vol. Il est rentable d’investir dans un bon antivol !

Rappel : Souvent les vélos volés peuvent être retrouvé s’ils bénéficient d’un marquage (ou gravage) bicycode. Faire marquer votre bicyclette est simple et protège assez bien contre le vol. Si le vélo est retrouvé, votre dépôt de plainte permettra aux services de police de vous le restituer.

Assurer votre vélo contre le vol ? 

Si vous rouliez à moto ou en scooter, vous ne vous poseriez même pas la question, car l’assurance est obligatoire. En effet, si vous êtes propriétaire d’un 2 roues et que vous êtes contrôlé par les forces de l’ordre, vous risquez une amende et une immobilisation du véhicule. Mais tout cela n’est rien à côté de ce que vous devriez payer si vous aviez un accident responsable et qu’il y avait des blessés, des personnes handicapées ou tuées.

Pour en revenir au vélo, il existe également des assurances, mais elles ne sont pas obligatoires. Certes, elles sont peu nombreuses, mais vous pouvez tout de même trouver des compagnies qui vous donneront des garanties contre le vol. C’est notamment le cas sur ce site internet. Vous serez indemnisé si vous vous faites voler votre vélo et même en cas de tentative de vol. Bien entendu, comme pour une assurance classique, vous aurez une franchise qui sera déduite. Sachez aussi que la vétusté sera également appliquée. 

La garantie contre le vol va concerner votre vélo, mais aussi les accessoires, s’ils sont volés en même temps que le vélo. Cela peut s’agir du siège de votre enfant, de votre GPS, de vos phares, de votre klaxon, de votre remorque… En fait, tout ce qui sera attaché à votre vélo. Vous devrez évidemment fournir les factures et les accessoires devront avoir été achetés en même temps que le vélo. 

En ce qui concerne le type de vélo, cela n’a pas d’importance. Peu importe que vous ayez un vélo de ville, un VTT, un vélo électrique, un vélo cargo ou encore un vélo pliant. La seule chose qui a son importance, c’est que vous devez acheter votre vélo auprès d’un professionnel, qu’il soit neuf ou d’occasion et faire la demande d’adhésion dans les 6 mois qui suivent. 

En plus des garanties de base, où le vol sera pris en compte, nous vous conseillons de souscrire à l’option de garantie corporelle. Elle fonctionne également si vous transportez votre enfant à l’arrière de votre vélo. Ainsi, si vous aviez un accident ou que vous chutiez, vous pourrez percevoir une indemnisation. Si votre assurance habitation vous offre la responsabilité civile, c’est tout ce que vous aurez le droit. L’option garantie corporelle ne vous revient qu’à 2,75 euros de plus par mois. Cela vaut le coup d’y réfléchir. 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.


*