Les cyclistes ont-ils encore le droit d’utiliser les pistes cyclables ?

Stationnement sur les pistes cyclables

Un article un peu énervé aujourd’hui, avec un titre volontairement provocateur. Normalement les pistes cyclables devraient être réservées à l’usage exclusif des cyclistes. Il n’y a aucune raison valable d’y trouver, au choix :

  • des voitures, des véhicules de livraison ou des scooters et motos stationnés,
  • des véhicules ou des deux roues motorisées qui y circulent,
  • des piétons,
  • des containers à ordure,
  • des terrasses de bar…

On va voir ici que trop souvent les pistes cyclables ne sont pas vraiment utilisables dans de bonnes conditions.

135 euros à Toulouse

À Toulouse, comme dans les autres villes on peut trouver plein de situations où les cyclistes sont victimes de comportements dangereux de la part des automobilistes. Un étudiant qui est également coursier à choisi de filmer ces situations. Son surnom sur Twitter est « 135 euros ». Pourquoi ce pseudo ? c’est le montant qu’encourt un automobiliste pour stationnement sur une piste cyclable.

Cinquante euros, ou le casse-couilles roulant à Rouen

à Rouen c’est « 50 euros » qui traque les indélicats. 50 € c’est le prix de son vélo. Lui n’hésite pas à coller un sticker sur la voiture qui gêne ! 

Il est même passé sur « Envoyé spécial » en mai dernier. Une petite vidéo pour la route ?

Et à Lille, on supprime un double sens cyclable

Vu il y a quelques jours dans la presse : à Lille un double sens cycliste a été supprimé le mois dernier par arrêté municipal. D’abord c’est la vitesse excessive des automobilistes qui a été invoquée puis deux jours plus tard Martine Aubry
réagit à un article de la Voix du Nord . « Si on a retiré cette voie, c’est que les vélos vont trop vite ».

En cause, de prétendus accidents entre cyclistes et piétons. En réalité il semblerait que cette rue desserve la résidence de Martine Aubry

Rappel :

Au titre du Code de la route, le double-sens cyclable est une voie à double sens dont un est réservé à la circulation des cycles. Sa généralisation dans les rues en zone de rencontre et zone 30 est la règle depuis 2008, mesure qui a été élargie en 2015 à toutes les rues limitées à 30 km/h, et devrait également concerner les rues limitées à 50 km/h dans le cadre de la loi Mobilité en cours de discussion.

Une petite vidéo sur les conditions de circulation à vélo sur Lille :

Conclusion

… J’aurai pu appeler mon article #GCUM (pour #GaréCommeUneMerde sur Twitter)

C’est sur que quand on voit Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière donner l’exemple…

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*