Comment régler sa selle de VTT

Comment régler sa selle de VTT
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (2 note moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Ces derniers jours lors d’une discussion avec un ami j’ai réalisé que ma position de conduite était loin d’être optimale. Le fait d’avoir rehaussé la potence de mon VTT m’a apporté un meilleur confort. Mais on peut encore améliorer les choses en jouant sur le réglage de la position de la selle.

Pourquoi régler la selle de vélo

Pour avoir une meilleure position bien sûr et gagner ainsi en confort et en efficacité. Mon VTT est un modèle de base : un Rockrider acheté 200€ chez Décathlon. C’est solide, il faut seulement revoir régulièrement les réglages du dérailleur.

Mais je l’ai surtout acheté dans un but utilitaire : me déplacer en ville (le vélotaf). Je ne me suis jamais vraiment préoccupé d’efficacité, les occasions de faire vraiment du VTT étant rares. Résultat : mon vélo n’est pas vraiment adapté à ma taille !

Niveau réglage de la selle, à part la hauteur je ne savais même pas qu’on pouvait agir sur l’inclinaison et le recul… Et pourtant ça me paraît évident maintenant que vu ma taille, reculer la selle est obligatoire.

Il existe en fait trois possibilités de réglage de la selle.

Régler votre selle de vélo à la bonne hauteur

C’est le réglage le plus évident et facile à effectuer. Il existe une formule qu’on trouve souvent sur le net. Il s’agit de mesurer la hauteur de l’entrejambe et multiplier par 0,885. On obtient ainsi la distance idéale entre l’axe du pédalier et le creux de la selle.

Mais selon les sites les informations varient et ce calcul est parfois contesté.

Je préfère m’en tenir à ma méthode perso : je règle la hauteur de selle de façon à toucher le sol avec la pointe du pied quand j’ai la jambe tendue. C’est suffisant pour ne pas me vautrer lamentablement quand je m’arrête à un feu tout en ayant, à mon avis, la puissance de pédalage optimale.

Avancer ou reculer la selle

Selle de véloLe système de fixation de la selle est assez simple. La selle comporte à sa base deux rails. La tête de la tige de selle est équipée d’un chariot de fixation qui va serrer les rails.

Il est donc possible d’avancer, ou de reculer (dans mon cas) assez facilement la selle. Il suffit de desserrer un peu les mâchoires du chariot et faire glisser la selle dans un sens ou l’autre.

Pour cela j’ai utilisé une clé (de 15 je crois) pour desserrer la fixation du chariot. Attention, en déplaçant le chariot, faites en sorte que la selle reste horizontale. Ce réglage on le verra plus tard, autant ne faire qu’une modification à la fois, C’est plus facile ensuite de constater les améliorations obtenues par chaque changement.

Pour ma part je l’ai reculée au maximum. Vu ma différence de taille avec la moyenne, autant ne pas chipoter ! Je verrai rapidement si je ressens une amélioration ou au contraire une gêne.

Position horizontale de la selle

En examinant le chariot de fixation vous verrez qu’on peut aussi régler l’inclinaison de la selle. Normalement il est recommandé de la laisser parfaitement horizontale. Sur les photos ci dessous j’ai mis (en les exagérant) les positions possibles :

L’inclinaison de la selle devra être choisie en fonction de vos sensations. En gros si vous ressentez une pression trop forte à certains endroits sensibles de votre anatomie (!), incliner la selle est peut-être la solution. C’est forcément le dernier réglage à faire, une fois qu’on a trouvé la bonne hauteur et le bon recul de la selle.

Conclusion (temporaire)

Je me suis donc contenté de reculer la selle au maximum tout en la laissant horizontale. On verra dans les prochaines semaines si cela a un effet positif sur mon confort…

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (2 note moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.


*