Pourquoi acheter un vélo couché en 2022 ?

"Le vélo couché est au vélo droit ce que la chaise longue est au tabouret". Tous ceux qui voyagent à vélo couché vous l'affirmeront. Alors, quels avantages trouverez-vous à l'adopter à votre tour ? Il existe de nombreux modèles de vélo couché sur le marché et il est conseillé d'en essayer plusieurs avant de choisir.

Les principales différences portent sur la taille des roues (20 pouces, 26 pouces ou 26 pouces à l'arrière et 20 pouces à l'avant), et la position du guidon (au-dessus de la selle ou en dessous). Les personnes de petite taille ou les enfants n'auront pas de mal à trouver un modèle bas. Les positions et les sensations changent beaucoup d'un modèle à l'autre. L'idéal est de rouler au moins une journée pour le tester avant de l'acheter.

Le vélo couché c'est quoi ?

Ce n'est pas une invention récente puisque les premiers datent du début du siècle dernier. Après la première guerre mondiale, les Français ont besoin de moyens de déplacement peu couteux. Charles Mochet fabrique une game de véhicules à deux places équipée de 2, 3 ou 4 roues. Sur une structure tubulaire légère, avec des roues de vélo et une carrosserie légère. Le Vélocar est premier vélo couché qui par ses qualités permet de remporter rapidement plusieurs records de vitesse.

Vélo couché Mais le vélo couché est interdit par l'Union Cycliste Mondiale en 1934. L'absence de visibilité médiatique entravera son développement auprès du public malgré ses qualités.

Aujourd'hui, certains modèles équipés de carénage aérodynamique sont capables d'atteindre des vitesses importantes. Plus de 130 km/h pour le record masculin, 120 km/h pour le record féminin.

Ces performances sont liées à la position de conduite qui facilite la pénétration dans l'air (en gros 50% de surface frontale exposée en moins) et la puissance de pédalage. L'impossibilité pour le cycliste d'utiliser son poids en danseuse limite un peu ses capacités en montée. Même si le fait de pouvoir prendre appui solidement sur le dossier aide.

Plusieurs montages sont possibles : avec le pédalier en avant, la longueur de chaine est importante ce qui réduit un peu l'efficacité. Il est donc possible d'avoir des modèles à roue avant motrice. L'inconvénient est que la motricité est moindre sur terrain glissant, car le poids du cycliste ne pèse pas sur la roue avant.

Les inconvénients du vélo couché

  • Il est peu maniable dans la circulation dense ou dans les ruelles, le demi-tour est moins aisé.
  • Ce n'est pas la meilleure façon de voyager discrètement, on se fait repérer rapidement. Il faut s'attendre à de nombreuses questions, ce n'est donc pas pour les timides !
  • La position n'est pas très agréable en cas de forte pluie.
  • C'est parfois plus compliqué pour le transport (dans un véhicule ou dans les transports en commun), par exemple si vous avez un modèle avec guidon bas ou avec deux grandes roues de 26 pouces.
  • Étant plus bas, il est moins visible des autres véhicules. Il faut ajouter un drapeau ou un fanion.
  • Il n'est pas très facile de le faire évoluer en vélo électrique à partir d'un kit d'assistance.

Les avantages du vélo couché

Vélo couché tricycleLe confort, le confort et encore le confort ! On avale les kilomètres sans s'en rendre vraiment compte…

  • La cage thoracique est ouverte, ce qui facilite la respiration, donc la récupération.
  • Le soir à l'étape, seules les jambes sont fatiguées, pas de raideur dans la nuque ou dans le dos, pas de douleurs aux fesses, aux mains ou aux épaules.
  • Pas de douleurs au fesses liées à la selle. Il est aujourd'hui admis que l'usage régulier et sur de grandes durées peut causes des problèmes de santé.
  • En position semi-allongée, le paysage s'ouvre littéralement la vue. Plus sécurisant, car on n'a pas « la tête dans le guidon », le regard est toujours tourné vers l'horizon.
  • Grosse capacité de chargement : certains modèles peuvent emmener jusqu'à 3 paires de sacoches classiques (sans compter le dessus du porte-bagages).
  • Aérodynamisme face au vent et centre de gravité plus bas.
  • Absence de vêtements spécifiques nécessaires comme le cuissard et la peau de chamois.
  • On développe les abdominaux !

Les montées à vélo couché

Les muscles des jambes et les abdominaux se développent rapidement lors d'un voyage. Cette chaine musculaire permet de donner de la puissance sur les pédales tout en maintenant le dos bien appuyé dans le siège. Les petites vitesses permettent de mouliner et de monter doucement, mais sûrement sans se faire mal. Avec un peu d'habitude, on monte donc les mêmes cols que sur un vélo ordinaire.

Avec un vélo couché, on offre beaucoup moins de résistance au vent.

Readers Comments (4)

  1. J’ai monté un moteur de pédalier sur mon vélo couché (Orca Optima) sans aucune difficulté et, s’il n’est pas très utile sur le plat, tant il roule bien au naturel, il est très appréciable dans les montées !

    Répondre
  2. bonjour à tous tout à fait d’accord je possède un M5low racer le top pour moi à bientôt

    Répondre
  3. ayant pratiqué le vélo couché pendant 10 ans (dont un Bordeaux-Paris et un Paris-Brest-Paris) je confirme ce qui est dit dans l’article, mais cependant, le vélo classique est nettement plus efficace en montée de cols. en ce qui concerne le confort, c’est vraiment royale

    Répondre
  4. bonjour, sympa, c’est la première fois que je lis un post sur les vélos couchés surgoogle.Pour info, j’ai kité le mien sans difficulté, avec un Veltop, la pluie reste dehors, un simple k-way suffit, quant aux timides, c’est justement une chance de ne pas avoir à faire le premier pas. En tout cas, merci, c’est encourageant et plein de promesses, paco

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.


*