Agression d’un cycliste à Marseille

La terrasse du bar le 68 installée sur la piste cyclable à Marseille
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (2 note moyenne: 4,50 sur 5)
Loading...

La coexistence n’est pas toujours facile entre cyclistes, automobilistes, piétons… S’y ajoutent maintenant les différents utilisateurs de trottinette électrique, de rollers, de planche à roulette… À Marseille celle ci est aggravée par le fait que bon nombre de « pistes cyclables » sont en fait aménagées sur les trottoirs.

Un cycliste agressé pour une terrasse de bar illégale

C’est une affaire déjà ancienne mais qui devait être jugée cette semaine. Finalement l’audience a (encore) été reportée.

Le 22 juillet 2017, alors que le Tour de France passait à Marseille, un cycliste se rendant au Stade Vélodrome s’est fait agresser assez sévèrement par deux personnes. La cause de cette agression : Une terrasse de snack installée sur la piste cyclable, et empêchant donc la circulation. Le cycliste, coordinateur du collectif « Vélos en ville » s’arrête pour prendre des photos. Et c’est là que le gérant su snack vient le tabasser avec un acolyte. Le cycliste finira aux urgences…

les deux agresseurs ont été arrêtées et devaient passer en justice en juin pour « violences volontaires avec incapacité de travail inférieure à huit jours » avec la circonstance aggravante de faits commis en réunion. Mais la défense avait alors fait reporter l’affaire au 3 décembre. Mais l’audience a une nouvelle fois été reportée et il faudra donc attendre fin février pour suivre le procès.

Des agressions de plus en plus fréquentes

Les choses ne vont pas toujours aussi loin mais il est de plus en plus fréquents que des altercations opposent automobilistes et cyclistes. Compte tenu du manque d’aménagements cyclistes à Marseille nous n’avons pas beaucoup de possibilités : des tensions avec les automobilistes quand on roule sur la rue, des frictions avec les piétons si on utilise les « pistes cyclables » installées sur les trottoirs (Prado, Michelet ou boulevard Chave).

De plus il est interdit d’utiliser la voie des bus ou du tramway. C’est pourtant l’endroit où je me sens le plus en sécurité : on n’est pas frôlé par les voitures et il n’y a pas de piétons. Si on roule assez rapidement on ne gêne pas les bus qui doivent s’arrêter aux arrêts.

Seul problème : les taxis, qui y roulent assez vite et n’hésitent pas à « coller » estimant être les seuls à avoir le droit d’y rouler. Ça m’est arrivé un soir en revenant vers 1h du matin des plages. Le boulevard était vide de toute circulation mais le chauffeur du taxi voulait à tout prix me démontrer que lui seul avait le droit d’utiliser la voie de bus…

Des aménagements cyclistes insuffisants ou mal adaptés

Régulièrement ces manques sont dénoncés par « Vélos en ville« . Il y a quelques années je me souviens d’une série d’articles au sujet du boulevard Chave et de sa piste cyclable régulièrement encombrée de voitures, motos et scooters stationnant, de bennes à ordures et aussi de la terrasse d’un bar. Le bar « le 68 » s’est ainsi permis depuis des années de squatter la piste cyclable avec sa terrasse (voir la photo en en-tête de l’article). Il était même allé jusqu’à bloquer le passage avec une jardinière !

Je n’ai plus beaucoup l’occasion de passer dans le quartier mais je me souviens y être passé plusieurs fois en faisant exprès de frôler les tables et les clients provoquant quelques cris ! 🙂

Quelques liens en relation

http://www.velosenville.org/index.php/1406-rendez-vous-au-tribunal-pour-le-proces-des-agresseurs-d-un-cycliste

http://www.velosenville.org/index.php/amenagement-cyclable/773-boulevard-chave-ils-ont-ose

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (2 note moyenne: 4,50 sur 5)
Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.


*