Un permis vélo obligatoire ?

Un permis vélo obligatoire

Depuis quelques années, avec la croissance de la pratique de vélo, le nombre d’accidents et de victime est orienté à la hausse.

De plus en plus de cyclistes victimes d’accidents

En France, en 2017 le deuxième trimestre a été le plus meurtrier enregistré pour les cyclistes depuis 2010. La responsabilité est partagée : plus de cyclistes sur les routes, de nouveaux pratiquants pas toujours habitués aux dangers de la circulation urbaine, certains automobilistes aux comportements dangereux. La cohabitation est parfois compliquée avec les automobilistes qui utilisent les pistes cyclables comme parking. Le boom du vélo et de la trottinette électrique augmente encore le nombre de pratiquants.

De plus les vitesses atteintes et le manque de protection des utilisateurs occasionnent de plus en plus d’accidents : les poignets, genoux et chevilles souffrent, quand ce ne sont pas des fractures du crâne. Le port du casque n’est pas très agréable…

Un exemple : aux Pays-Bas, en 2017 il y a eu davantage de morts chez les cyclistes que parmi les automobilistes ! Les progrès techniques en matière de sécurité des voitures entrainent une baisse régulière du nombre de victime. Parallèlement, l’utilisation de plus en plus fréquente de vélos électrique par des utilisateurs novices provoque plus d’accidents corporels pour les utilisateurs de vélos.

Un permis pour les vélo électriques

Pour tenter de limiter cette évolution, le gouvernement a donc décidé d’agir… en instaurant un permis de conduire obligatoire pour les vélos électrique.

Une nouvelle catégorie de permis sera mise en place début 2019, pour les vélos électriques uniquement. Il sera accessible aux candidats dès l’âge de 15 ans et demi. Il s’agira essentiellement d’un examen théorique sur le code de la route et la sécurité. Il est également prévu d’alourdir les amendes (ou d’en ajouter) pour la conduite en état d’ivresse (à vélo ça ne pardonne pas effectivement !), le non port du casque ou l’usage du téléphone portable ou d’oreillettes.

Ce n’est pas en France mais en Israël !

Rassurez vous, ce n’est pas encore pour tout de suite, l’information vient de Jérusalem et non de Paris. Il n’est pas (encore ?) question d’instaurer un permis de conduire pour les vélos, électriques ou non.

Il est vrai cependant devant l’évolution récente en matière de déplacements urbains, avec l’apparition des vélos et trottinettes électriques le gouvernement se penche sur le problème. Avec le plan vélo il a déjà été question d’immatriculer ceux ci. Finalement il s’agit seulement de les enregistrer avec un identifiant unique afin de lutter contre le vol de vélos.

Trottinette électriqueDe même on réfléchit de plus en plus à une réglementation au sujet des trottinettes électriques, avec une interdiction d’utilisation sur les trottoirs. Certaines municipalités songent également à mettre à l’amende les entreprises mettant à disposition les trottinettes en free floating

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*