Faut-il porter un casque de vélo en ville ?

Casque VTT
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (10 note moyenne: 4,80 sur 5)
Loading...

Avec la hausse de l’utilisation du vélo en ville, le nombre d’accidents (et malheureusement de victimes) augmente aussi. Les chiffres 2018 de la sécurité routière indiquent que 173 cyclistes sont décédés en 2017 (147 en 2010) soit 5% des victimes totales (4% en 2010). Les autorités tentent donc de réduire ces chiffres et parmi les solutions envisagées il y a le port obligatoire du casque pour les cyclistes.

Le casque est-il obligatoire à vélo ?

Que les amoureux de la liberté se rassurent : Ce n’est pas encore le cas. Enfin, pour les adultes. Parce que depuis le décret du 22 mars 2017 il l’est effectivement pour les enfants de moins de 12 ans.

Casque de vélo pour enfantsDonc non, le casque n’est pas obligatoire pour les cyclistes adultes ! Il est conseillé aux adultes de le porter, en particulier aux parents, pour donner l’exemple. Sur le site du ministère de l’Intérieur il est indiqué que  » Le casque diminue le risque de blessure sérieuse à la tête de 70%, le risque de blessure mineure de 31% et le risque de blessure au visage de 28%. » De même, les autorités signalent que le port du casque réduit le risque de perte de connaissance :  « Le port du casque diminue drastiquement le risque de perte de connaissance : à plus de 10 km/h, il passe de 98% dans le cas d’une tête non casquée à 0,1% pour une tête casquée. »

Le casque devra être conforme à la réglementation et porter le marquage « CE ». Bien sur il devra être attaché. La sanction en cas de contravention sera assez élevée pour être dissuasive : 135 euros.

Le port du casque est obligatoire pour les enfants dans 11 autres pays de l’Union et même pour les adultes en Finlande. On remarque cependant que les grands pays du vélo en ville comme les Pays-Bas ou le Danemark n’ont pas adopté une telle mesure. La question se pose donc :

Le casque est-il efficace pour un cycliste ?

En fait non ou pas vraiment : au dessus de 20 km/h un casque n’est pas efficace. C’est donc utile pour des utilisateurs occasionnels en ville mais moins pour des utilisateurs de vélo de route ou de VTT.

C’est assez évident qu’un casque de quelques centaines de grammes ne peut être aussi efficace qu’un casque de moto de 1,6 kg. En réalité le casque est surtout utile en cas de chute à vitesse modérée ou à l’arrêt. J’ai vu un jour un casque de VTT défoncé lors d’un choc avec un arbre. Il avait parfaitement rempli son usage, son porteur n’était que sonné par le choc. Mais celui ci était intervenu alors que le cycliste avait quasiment réussi à s’arrêter, la vitesse résiduelle était donc faible. Le casque a amorti le choc pour son porteur. À plus grande vitesse il n’aurait pas suffit et c’est le crâne qui aurait supporté le plus gros de l’impact.

De plus le casque ne protège pas toute la tête et il est souvent accusé de donner une impression d’invulnérabilité à son porteur provoquant une baisse de la vigilance. Personnellement la première fois que j’ai porté un casque de VTT j’ai attaqué une descente à fond et j’ai fait un magnifique roulé boulé… La tête a touché le sol, heureusement détrempé, et le casque a rempli son job. Mais sans casque je n’aurait pas attaqué aussi fort !

Les statistiques montrent que les pays qui ont adopté le port obligatoire n’ont pas vu de baisse significative des victimes. Si des pays aussi attachés au vélo n’ont pas rendu obligatoire le port du casque ce n’est sans doute pas pour rien. Il est en fait plus efficace de changer d’abord le comportement des automobilistes : doubler avec une distance de sécurité suffisante par exemple.. ou respecter les pistes cyclables en évitant d’y stationner !

Une autre piste pour réduire le nombre de cyclistes victimes d’accidents : les rendre plus visibles, avec un éclairage suffisant et des infrastructures suffisantes (pistes cyclables vraiment utilisables, généralisation des sas cyclistes aux feus…)

Un autre argument contre le port obligatoire du casque : la position de la FUB sur le sujet : « La FUB est résolument opposée à toute loi qui interdirait de circuler à vélo sans casque. »

Personnellement je ne porte pas de casque en ville. Trop compliqué : il faut trouver où le ranger quand on arrive à destination. Il m’arrive par contre de le porter quand je fais du VTT, je le trouve utile en cas de chute, même si la plupart du temps ce sont mes côtes ou les poignets qui morflent… 🙁

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (10 note moyenne: 4,80 sur 5)
Loading...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.


*